États généraux alimentation

#EGalim

Pourquoi des États généraux de l’alimentation ?

Annoncés par le Président de la République en juin dernier, les États généraux de l’alimentation visent à :

Relancer la création de valeur et en assurer l'équitable répartition

Permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement de prix justes

Accompagner la transformation des modèles de production pour mieux répondre aux attentes des consommateurs

Promouvoir les choix de consommation privilégiant une alimentation saine, sûre et durable

Comment participer ?   Participer

Les consultations

Actualités

  • EGA_alimagri1.png

    Communiqué de presse : Présidence des ateliers des États généraux de l’Alimentation

    Le 3 août 2017 par Etats généraux de l'alimentation,

    Les États généraux de l’alimentation, lancés le 20 juillet 2017 par le Premier ministre s’articulent autour de deux chantiers, le premier consacré à la création et à la répartition de la valeur, le second portant sur une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous. Quatorze ateliers, dont un atelier transversal, se dérouleront entre la fin du mois d’août et la fin du mois de novembre. Les ateliers seront présidés par des personnalités dont la compétence et la connaissance reconnue sur ces différentes thématiques favorisera l’émergence de propositions et d’initiatives concrètes et innovantes.

  • © Cheick Saidou _ MinAgri.Fr.jpg

    Rungis, un modèle unique qui s’exporte

    Exportation / International Le 2 août 2017 par Etats généraux de l'alimentation,

    Le marché international de Rungis, ce n’est pas juste un marché de gros. C’est un savoir-faire en termes de valorisation de la gastronomie française, mais également en termes d’économie, de logistique et de construction. Alors pourquoi ne pas en faire profiter les villes en dehors de l’Hexagone ? C’est le défi que s’est lancé Stéphane Layani, PDG de la Semmaris, société qui exploite Rungis.

  • laconso3.png

    Le budget des ménages français consacré à l’alimentation

    Consommation Le 26 juillet 2017 par Etats généraux de l'alimentation,

    Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a réalisé une infographie sur la répartition du budget des ménages français consacré à l’alimentation. Un ménage français dépense en moyenne 6 200€ par an pour l’alimentation, soit 23% de son budget total.

Voir toutes les actualités

Vidéos

EGAlim Angélique Delahaye vignette.png

"Un débat sur les normes au niveau européen"

Interview de Angélique Delahaye, députée européenne, lors des États Généraux de l'Alimentation.

EGAlim Charlotte Grastilleur vignette.png

"Nous identifions de nouveaux comportements alimentaires"

Interview de Charlotte Grastilleur, chercheuse au CREST, lors des États Généraux de l'Alimentation.

EGAlim Claire Chambolle vignette.png

"Comment assurer un partager équitable au sein de la chaîne de valeur"'

Interview de Claire Chambolle, chercheuse au CREST et à l'ANSES, lors des États Généraux de l'Alimentation.

EGAlim Roger Genet vignette.png

"Les habitudes de consommation des français"

Interview de Roger Genet, directeur général de l'ANSES, lors des États Généraux de l'Alimentation.

EGAlim Jean Arthuis vignette .png

"Je souhaite que nous ayons une vraie vision européenne"

Interview de Jean Arthuis, député européen, lors des États Généraux de l'Alimentation.

EGAlim François Villerette vignette.png

"Il y a des attentes fortes des consommateurs"

Interview de François Villerette, porte-parole de Générations futures, lors des États Généraux de l'Alimentation.

EGAlim Jacques Creyssel vignette.png

"Nous sommes en compétition"

Interview de Jacques Creyssel, président de la FCD, lors des États Généraux de l'Alimentation.

EGAlim Marie Guittard vignette.png

"La qualité affirmée par les signes, repères pour le consommateur"

Interview de Marie Guittard, directrice de l'INAO, lors des États Généraux de l'Alimentation.

EGAlim Florent Guhl vignette.png

"Il faut aider les filières à se développer"

Interview de Florent Guhl, directeur de l'agence Bio, lors des États Généraux de l'Alimentation.

1.jpg

Stéphane Travert présente les Etats Généraux de l'Alimentation

Les États généraux de l'alimentation s’organisent en deux chantiers, un premier chantier consacré à la création et à la répartition de la valeur et un deuxième chantier portant sur une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous.

2.jpg

Stéphane Travert invite tous les consom'acteurs à participer

La consultation publique vise à associer le citoyen et l'ensemble des parties prenantes au débat, grâce aux outils numériques. Par son ampleur, cette consultation est un exercice de démocratie participative inédit au service d’un projet collectif autour de l’alimentation.

3.jpg

"Objectif : justice alimentaire" pour Guillaume Garot, président du CNA

"La carte de l'obésité se superpose avec la carte de la précarité". Pour Guillaume Garot, président du Conseil national de l'alimentation, l'un des objectifs majeurs des États Généraux de l'Alimentation, c'est de faire en sorte que demain, tout le monde ait accès à une alimentation de qualité.

4.jpg

Recréer le pacte de confiance agriculteurs/consommateurs

Pour Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne, les États Généraux de l'Alimentation peuvent permettre de recréer le pacte de confiance entre les paysans et les consommateurs.

5.jpg

Stéphane Layani, PDG de la Semmaris : sortir de la guerre des prix

Pour Stéphane Layani, PDG de la Semmaris, les Etats Généraux de l'Alimentation peuvent permettre de sortir de la guerre des prix qui tue la valeur.

6.jpg

[Documentaire] Agriculture, une histoire de prix ?

Documentaire de 26 minutes, réalisé intégralement à partir d'images d'archives, qui retrace 80 ans d''intervention publique sur les marchés agricoles, et permet de découvrir sous un jour nouveau l'histoire récente de notre agriculture.

7.jpg

Benoît Vallet, Directeur général de la santé : Développer l'alimentation-santé

Les enjeux des États Généraux de l'Alimentation vus par Benoît Vallet, Directeur général de la santé.

8.jpg

Développer l'exportation des produits agroalimentaires

Pour Christine Avelin, Directrice générale de FranceAgriMer, les États Généraux de l'Alimentation peuvent permettre "que les filières les moins exportatrices le deviennent un peu plus".

EGalim Jérémy Decerle vignette.png

Jérémy Decerle, président des Jeunes agriculteurs : Dialoguer avec les consommateurs

Interview de Jérémy Decerle, président des Jeunes agriculteurs, lors des États Généraux de l'Alimentation.

Teaser2.jpg

Teaser - Participez aux Etats généraux de l'alimentation !

Focus sur les quatre grands enjeux des États Généraux de l'Alimentation, lancés officiellement le 20 juillet 2017.

Méthode

Les États généraux de l'alimentation s’organisent en deux chantiers :

  • un premier chantier consacré à la création et à la répartition de la valeur ;
  • et un deuxième chantier portant sur une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous.

Le débat conduit dans le cadre des États généraux de l'alimentation associera l'ensemble des parties prenantes : monde agricole et de la pêche, industrie agroalimentaire, distribution, consommateurs, restauration collective, élus, partenaires sociaux, acteurs de l'économie sociale et solidaire, et de la santé, ONG, associations caritatives et d'aide alimentaire à l'international, banques et assurances.

Calendrier

Les citoyens seront appelés à contribuer via une grande consultation publique permettant d’enrichir la réflexion.

Elle sera ouverte le 20 juillet et s’achèvera à la fin du mois d’octobre. 14 ateliers thématiques se dérouleront entre la fin du mois d’août et la fin du mois de novembre. L'ensemble des attendus et contributions serviront à élaborer un agenda des solutions.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information pour rester informé de l'actualité.