Prospective MOND’Alim 2030. Panorama prospectif de la mondialisation des systèmes alimentaires

17085_026.jpg

« La mondialisation est un cadre de référence à avoir constamment en tête pour analyser les défis du temps présent. En matières agricole et alimentaire, les dynamiques locales sont de plus en plus conditionnées par des facteurs lointains et globaux : l’emploi en Bretagne est lié aux activités agroalimentaires au Brésil ou en Nouvelle-Zélande, le développement rural en Malaisie découle du rapport des consommateurs européens à l’huile de palme, le café au Vietnam dépend des décisions multilatérales sur le climat, les influences culinaires japonaises ou américaines rencontrent les traditions alimentaires européennes ou mexicaines, etc. » explique Bruno Hérault, chef du Centre d’études et de prospective.
Cette mondialisation des systèmes alimentaires est autant économique que culturelle, sociale, politique, informationnelle, scientifique, juridique, etc. Elle désigne un processus multiséculaire qui se poursuit, se transforme, s’approfondit à certaines époques et s’atténue à d’autres.
« Travailler sur la mondialisation, c’est sortir du cadre franco-français, sortir aussi du cadre européen de la PAC, c’est inscrire l’agriculture et l’alimentation dans les dynamiques de long terme qui tendent à toujours plus d’interdépendances internationale et mondiale. Faire un détour par le vaste monde est toujours une bonne idée pour ensuite mieux penser la situation française… ».


MOND’Alim 2030 – Panorama prospectif de la mondialisation des systèmes alimentaires.
La Documentation française
Format 28×28 – 230 pages
ISBN : 978–2–11–010331–4
DF : 5HC42170
Imprimé en France
Prix : 19 €